Le manque de désir dans le couple on n’y croit pas tant que ça ne nous arrive pas. Après tout, il y a encore de l’amour, il y a encore un peu de désir, c’est juste une mauvaise passe. Une à une les semaines s’ajoutent et la passe devient une nouvelle réalité. On finit par devoir réaliser que c’est ce qui est en train de se produire. Plusieurs personnes peuvent avoir l’impression qu’une fois qu’on y est c’est trop tard. En fait, c’est exactement l’inverse, ce n’est pas le moment de baisser les bras. Des solutions existent pour que la sexualité ait à nouveau sa place dans votre couple et pour cela, il faudra mettre en place des changements. Comment surmonter les baisses du désir dans le couple? Qui sont les couples les plus sujets à avoir moins de libido? Comment prévenir une baisse de libido?

Les causes d’un manque de libido

Les causes qui peuvent expliquer une baisse de libido dans le couple ou une absence de désir sexuel sont nombreuses (nouvel enfant, soucis financiers, stress au travail, routine sexuelle insatisfaisante, difficulté sexuelle, agression sexuelle, etc.). Bien comprendre les causes de sa perte de libido aide à améliorer les causes profondes de son problème. C’est dans ces situations où la consultation avec un sexologue s’impose.

Le problème peut se manifester différemment d’un couple à l’autre. On peut ne pas avoir de désir pour son partenaire, mais en avoir pour d’autres personnes. On peut avoir du désir seulement lorsqu’il y a la consommation de drogues. On peut avoir un désir qui est beaucoup moins fréquent qu’avant, mais qui est tout de même présent à l’occasion.  On peut avoir l’envie de se masturber, sans toutefois avoir envie de rapport sexuel avec pénétration. On peut aimer la beauté de son partenaire, mais ne pas ressentir d’excitation sexuelle pour lui.

L’appétit est souvent utilisé comme métaphore pour décrire le désir sexuel. Comme pour le désir sexuel, certaines personnes ont plus faim que d’autres, l’appétit fluctue tout au long de l’année, le stress peut couper la faim ou l’augmenter, etc. Gardez en tête que 100% des couples expérimenteront une baisse de désir sexuel durant leur relation. Qu’est-ce qui vous fait croire que les fluctuations de votre désir sont anormales?

Selon une étude faite en 2011, les couples ayant le plus de désir ont démontré avoir de bonnes habiletés de communication avec leur partenaire, utiliser des stratégies positives d’adaptation conjugale, être plus permissif sexuellement et s’ajuster sexuellement (Fréchette).

Toujours selon la même étude, les couples qui ont moins de désir sont plus susceptibles d’avoir vécu une infidélité, de ressentir de la frustration envers leur partenaire, de ressentir de la culpabilité envers la sexualité, de moins s’affirmer sexuellement, de vivre d’autres difficultés sexuelles, d’avoir des expériences sexuelles négatives dans le passé et d’avoir reçu des messages parentaux négatifs sur la sexualité.

Qu’est-ce qu’on travaille en thérapie pour aider au désir sexuel en couple?

Pour traiter la baisse de désir sexuel en couple, le sexologue vous aidera à améliorer votre vie conjugale (améliorer la communication et la résolution des conflits, développer l’intimité et la confiance) et à améliorer votre vie sexuelle (développer des pensées et des sentiments plus positifs face à la sexualité, développer l’intimité et la complicité sexuelle, augmenter le plaisir sexuel, développer la capacité à atteindre l’orgasme). Mais en attendant, voici quelques stratégies à essayer :

Cessez de vous blâmer l’un et l’autre pour cause de biologie

 

Acceptez que le partenaire qui veut des rapports sexuels plus fréquents ou moins fréquents n’est pas anormal et n’a pas « tort ». Chercher plutôt à voir comment vous pouvez trouver des solutions ensemble pour être plus satisfait au lieu de chercher un coupable.

 

Incorporez la masturbation à votre vie sexuelle

La masturbation peut servir de « soupape » qui régularise la pression sexuelle entre deux partenaires qui ont des libidos divergentes. Le partenaire qui a la libido plus forte peut soulager une partie de ses pulsions sexuelles par la masturbation.

 

Ajustez le niveau de votre désir mental

Si vous avez une libido plus forte que celle de votre partenaire, diminuez les activités qui alimentent votre désir (telles les fantasmes ou la lecture/le visionnement de matériel érotique). Si c’est vous qui avez une libido plus faible, essayez les fantasmes ou stimulez-vous avant de passer à l’action avec votre partenaire.

 

Enseignez à votre partenaire comment vous préparer aux rapports sexuels

Si vous êtes du genre à mettre du temps à vous réchauffer, un massage corporel ou des pieds ou quelques minutes de caresses sans pression peuvent vous guider vers un état plus réceptif.

Soyez prêt(e) à commencer une activité sexuelle à partir d’un état d’excitation neutre

À l’occasion, cultivez l’aptitude à dire oui aux rapports sexuels pour des raisons autres qu’un besoin physique immédiat. Au sein d’une relation saine, s’adonner aux rapports sexuels simplement pour faire plaisir à son partenaire, à l’occasion, peut s’avérer un témoignage d’amour.

Coupez la poire en deux

En d’autres mots, faites des compromis. Alternez entre ce que le partenaire à plus forte libido veut, ce que le partenaire à plus faible libido veut et quelque chose entre les deux, par exemple amener un partenaire à l’orgasme sans impliquer l’autre aux rapports sexuels comme tels.

Source : http://www.masexualite.ca/sante-sexuelle/comprendre-la-sexualite/discordance-du-desir

Comments

comments

Author Julie-Édith Gauthier

Julie-Édith c'est La Sexologue. Elle étudie la sexualité humaine à l'université pendant 6 ans. Passionnée des enjeux sur le genre et l'identité sexuelle, le désir, la dépendance sexuelle et l'imaginaire érotique. Elle est aussi psychothérapeute.

More posts by Julie-Édith Gauthier

Leave a Reply