L’éjaculation précoce est un véritable problème, surtout quand la plupart des hommes évaluent leur compétence sexuelle selon la durée de temps de pénétration avant l’orgasme. Leurs partenaires vont aussi comparer le temps de pénétration de leurs anciens partenaires et s’y fier pour évaluer si un homme est « trop » rapide. Quelle pression mise sur les hommes et sur leur pénis! Pas étonnant que plusieurs se sentent rejoint lorsqu’on parle d’anxiété de performance. Cette situation ne fait qu’augmenter l’anxiété chez les hommes qui éjaculent rapidement ou qui souffrent de l’éjaculation précoce. Comment s’en sortir?

L’éjaculation précoce existe et ce n’est pas ce que vous croyez

Certains hommes me contactent en parlant de leur problème d’éjaculation précoce alors que le temps de pénétration se situe au-delà de la moyenne. On parle d’une moyenne de 4 minutes de pénétration ou de stimulation directe du pénis avant d’éjaculation. Entre une minute et deux minutes on peut parler d’une éjaculation rapide. En moins d’une minute, on peut parler d’éjaculation précoce. Dès qu’un homme souhaite prolonger le temps de pénétration avant l’orgasme, il devrait songer à consulter une sexologue. La sexothérapie est un traitement qui donne des résultats significatifs et plus déterminant que l’utilisation d’une médication.

Pourquoi un homme éjacule rapidement?

Pour répondre à la question, il faut d’abord se demander pourquoi un homme éjacule. Quand je demande à mes clients de me décrire leurs hypothèses pour expliquer la raison pour laquelle ils éjaculent peu de temps après la pénétration, voici ce qu’on me répond :

  • Je suis trop excité par mon/ma partenaire
  • On n’a pas de relations sexuelles assez souvent
  • Je me sens trop préoccupé et trop stressé
  • J’ai toujours été comme cela
  • Je suis trop sensible
  • Je sais que ça va finir rapidement
  • J’ai peur de faire mal à mon/ma partenaire
  • Je ne passe pas assez de temps de qualité en couple
  • J’écoute trop de pornographie

Est-ce qu’une de ces choses peut à elle seule vous faire éjaculer rapidement? Par exemple, si vous êtes stressé, êtes-vous en train d’éjaculer? Non bien sûr. Ce qui amène un homme à éjaculer, c’est l’excitation sexuelle. Les choses mentionnés ci-haut peuvent contribuer à un problème d’éjaculation précoce, mais elles n’en sont jamais la cause.

Plus il y a de temps passé à se caresser avant la pénétration, à penser à une relation sexuelle, à stimuler les organes génitaux, à contracter les muscles de la région génitale, à anticiper une relation sexuelle, plus il y aura d’excitation sexuelle et plus le temps de pénétration avant l’éjaculation sera court. L’excitation sexuelle ne commence pas lors de la pénétration, elle commence dès la toute première pensée sexuelle.

controler excitation sexuelle ejaculation precoce

Apprendre à contrôler son éjaculation précoce

Il semble y avoir un paradoxe lorsqu’on parle de contrôler l’éjaculation précoce. L’éjaculation est un réflexe du corps humain qui se fait en deux temps. Dans un premier temps les fluides provenant des glandes sexuelles et de la prostate s’accumulent juste sous les sphincters qui retiennent le sperme. Dans un deuxième temps, les sphincters se relâchent de façon spasmodique et c’est à ce moment que le sperme peut être projeté hors du pénis, s’accompagnant la plupart du temps de l’orgasme. Nous ne pouvons ni contrôler le mélange de fluides qui composent le sperme, ni le relâchement des sphincters une fois que la réaction réflexe a commencé. S’il y a une chose que vous devriez retenir de cet article c’est ceci.

On ne contrôle pas un réflexe, donc on ne contrôle pas l’éjaculation.

Toutefois on peut apprendre à contrôler ce qui mène à l’éjaculation. C’est-à-dire l’excitation sexuelle! Comme elle commence avant les tous premiers contacts sexuels, vous pourrez appliquer ces moyens avant même d’avoir commencé une relation sexuelle et sans avoir de partenaire sexuelle.

Contrôler son excitation sexuelle

Soyez détendu

Plus facile à dire qu’à faire, oui j’en conviens. C’est pour cela qu’il est préférable de commencer à pratiquer des exercices de relaxation tout d’abord dans un contexte non sexuel, puis lors de la masturbation avant de l’appliquer avec une partenaire. Placez votre main sur votre ventre et portez attention à votre respiration. Respirez en gonflant et en entrant le ventre. Votre main est là pour vous guider; poussez votre ventre contre votre main et poussez votre main pour entrer votre ventre.

Quels sont les muscles de votre corps qui sont contractés lors de la relation sexuelle? Est-ce vos fesses, votre ventre, vos cuisses, vos épaules, votre périnée (la région entre les testicules et l’anus), vos bras? Plus il y a de contraction, plus il y a d’afflux sanguin, plus il y a d’excitation sexuelle. Soyez détendu, sans toutefois être complètement mou.

Ralentir, l’antithèse de l’éjaculation précoce

Pour changer vos relations sexuelles, il faudra aussi changer votre approche de la sexualité. Presque systématiquement, lors de la prise de rendez-vous, mes clients s’attendent à régler le problème d’éjaculation précoce le plus rapidement possible. Vite vite vite. Je ne crois pas qu’il s’agit tout à fait d’un hasard.

Les hommes qui sont attentifs à leur excitation sexuelle savent bien identifier ce qui l’augmente, le maintient ou le diminue. Pour cela, il faut prendre le temps, y aller le plus lentement possible. Est-ce votre cas?

Chaque mouvement devrait prendre 5 secondes, chaque mouvement doit être paresseux, ne pas demander d’effort. Bougez votre bassin lentement pendant la masturbation en imaginant que vous êtes avec votre partenaire. Vous pouvez même rester à l’intérieur de votre partenaire sans mouvement et simplement observer votre excitation sexuelle dans cet état.

Une fois que vous serez plus conscient de votre excitation sexuelle, il sera possible d’avoir une pénétration plus rapide.

controler son excitation sexuelle maitriser son éjaculation précocePortez votre attention sur autre chose que votre pénis

Plusieurs hommes seront très concentrés sur les sensations qu’ils éprouvent dans le pénis. Si vous avez l’impression que votre pénis est trop sensible, c’est de vous qu’on parle. Le pénis est une zone sensible et plus vous vous y attardez, plus ses sensations sont importantes dans votre esprit. Il est possible qu’involontairement, votre focus sur vos sensations péniennes contribuent à raccourcir le temps de pénétration avant l’orgasme. C’est pour cela qu’il est préférable de penser à autre chose.

Un mythe circule beaucoup sur les sites de sexo-pop. On dit que penser à autre chose signifie de penser à quelque chose qui n’est pas excitant: les travaux à faire dans la maison, à Star Trek, à la belle-mère, à ce qu’on va manger en soirée, à la saleté sur le drap, etc. Se dire qu’on doit penser à autre chose, c’est comme se dire qu’on ne doit pas penser à son excitation sexuelle: cela revient à penser à son excitation sexuelle.

Vous vous souvenez de l’exemple de l’éléphant rose? C’est la même chose ici.

Pensez à autre chose signifie penser à des choses qui sont moins stimulantes, mais qui vous permettent de rester en lien avec le moment présent. Les caresses que vous êtes en train de donner, l’odeur de votre partenaire, le mouvement de votre corps, les parties de votre corps qui sont en contact avec votre partenaire, etc. Bougez de manière sensuelle, pensez à l’ensemble de votre corps et savourez.

Apprenez à identifier le point de non-retour

L’expression le dit elle-même, le point de non-retour de l’éjaculation, c’est quand il est déjà trop tard pour diminuer l’excitation et que l’éjaculation précoce est en route. Il y a un moment critique avant lequel l’homme peut arrêter la pénétration, la ralentir ou la continuer dépendamment du résultat souhaité. Certains hommes peuvent identifier le point de non-retour par une sensation de frisson dans la verge, une pression plus grande dans la région du périnée ou de la prostate. Si vous avez atteint ce point, il est possible qu’il soit déjà trop tard pour diminuer votre excitation sexuelle.

Évitez la pénétration si vous êtes déjà très excité

Il se peut que l’excitation sexuelle soit déjà très élevée avant la pénétration, même après avoir appliqué tout ce qui est mentionné ci-haut. Si vous sentez que vous êtes déjà à votre point de non-retour avant la pénétration, avisez votre partenaire. Vous pourrez ainsi choisir une autre pratique sexuelle que la pénétration ou avoir une pénétration tout en vous donnant le droit de laisser votre excitation monter jusqu’à l’orgasme.  Ne faites surtout pas comme si vous n’étiez pas au courant de ce qui se passe dans votre corps. La relation sexuelle ne se résume pas à la pénétration, méfiez-vous des mythes sur la sexualité masculine. D’autres pratiques sont très agréables pour vous et votre partenaire et il ne sent à rien de vous en priver. Vous vous éviterez ainsi d’avoir l’impression de vivre un échec de plus.

Pour avoir une relation sexuelle, il faut au moins deux personnes. controler excitation sexuelle ejaculation precoceComprendre ce qui se passe derrière l’éjaculation précoce

Cet article résume plusieurs aspects important de ce que vous vivez, mais en faire la lecture ne sera pas suffisant pour apprendre à contrôler votre excitation sexuelle. Il est normal de rencontrer des obstacles pour appliquer les solutions mentionnés plus haut. Je songe notamment à l’anxiété de performance, au désir de plaire à l’autre, à la honte, à l’estime de soi sexuelle, à la crainte d’être vulnérable et de se dévoiler à l’autre ainsi qu’à un désir de contrôle envahissant.

La plupart des couples hésitent à parler du temps de pénétration avant l’éjaculation dans la peur de blesser, de découvrir des insatisfactions, de provoquer un conflit qui n’a pas d’issue. Croyez-vous vraiment que votre partenaire ne voit pas ce qui se passe chez vous? Êtes-vous bon acteur ou bien est-ce votre partenaire qui n’est pas attentive à vous? Taire un problème ne vous permettra pas d’y trouver des solutions. Affrontez vos difficultés pour les surmonter, parlez-en!

En parler va certainement brasser des choses, plus souvent dans le bon sens. Cela signifie de ne plus vivre l’éjaculation précoce seul et de poser des actions concrètes pour solliciter la complicité et l’entraide de votre partenaire. C’est même possible de le faire avec une partenaire occasionnelle ou une nouvelle partenaire. Dans une relation sexuelle, vous n’êtes pas seul. Utilisez l’aide que l’autre personne peut vous apporter.

Et si votre partenaire préférait que la pénétration soit de courte durée? Y avez-vous déjà songé? S’ouvrir à l’autre peut parfois amener des révélations inattendues et oh combien importantes pour atteindre une sexualité empreinte de partage, de complicité et d’intimité sexuelle.

Comments

comments

Author Julie-Édith Gauthier

Julie-Édith c'est La Sexologue. Elle étudie la sexualité humaine à l'université pendant 6 ans. Passionnée des enjeux sur le genre et l'identité sexuelle, le désir, la dépendance sexuelle et l'imaginaire érotique. Elle est aussi psychothérapeute.

More posts by Julie-Édith Gauthier

Leave a Reply