Avec le quotidien, la fatigue et parfois l’accumulation de petites frustrations, il n’est pas toujours facile de communiquer ce qu’on ressent. Quand on souhaite passer un message de façon claire et constructive, on peut utiliser la méthode du « Sandwich ». Une méthode facile pour passer un message avec délicatesse et pour entamer un dialogue.

Communiquer en trois étapes

1. On débute avec un commentaire positif spécifique en lien avec la situation.

2. On nomme notre critique ou une suggestion pour améliorer la situation.

3. On termine avec un énoncé général constructif.

L’utilisation de certains principes de la communication peuvent parfois éviter une chicane où diminuer la tension. Lorsqu’on parle à l’autre, il est important de formuler ses phrases le plus possible en utilisant le « je ». Le « tu » est plus accusateur et amène plus souvent à ce que l’autre cherche à se justifier, alors que le « je » permets de nommer comment nous nous sentons dans la situation. Il est important de ne pas accuser l’autre et d’éviter les mots « toujours » ou « jamais ». Le tout bien entendu en gardant un ton calme et posé.

On peut en plus suivre ces quatre étapes pour parler d’une situation qu’on aimerait changer : « Quand… Je me sens… Parce que… J’aimerais… ».

Un exemple d’une communication en « sandwich »

(1) J’aime beaucoup quand tu me complimentes et que tu prends le temps de me dire combien tu me désires en me caressant. (2) Cependant, pendant l’heure du souper, j’ai moins aimé que tu le fasses. Je me suis sentie un peu étouffé parce quej’étais très occupée et j’avais beaucoup de choses à gérer. J’aimerais que tu me laisses un peu de temps seule quand il est temps de faire la cuisine. (3) Je sais que ce n’était pas ton intention. En général, j’aime quand tu me témoignes ton désir et que j’ai le temps d’en profiter un moment.

Bien entendu, la modération a bien meilleur goût pour une technique comme celle-ci. Évitez qu’un commentaire positif soit toujours suivit d’une critique. Cette méthode a tout de même l’avantage d’en dire plus qu’un « lâche-moi » un peu blessant.

Comments

comments

Author Julie-Édith Gauthier

Julie-Édith c'est La Sexologue. Elle étudie la sexualité humaine à l'université pendant 6 ans. Passionnée des enjeux sur le genre et l'identité sexuelle, le désir, la dépendance sexuelle et l'imaginaire érotique. Elle est aussi psychothérapeute.

More posts by Julie-Édith Gauthier

Leave a Reply